mercredi , 24 janvier 2018

Quel couteau acheter pour un enfant?

Il n’est pas toujours facile de choisir un couteau pour un jeune enfant. Pour vous aider dans votre achat, nous vous proposons un comparatif de 4 modèles pliants à lame inox arrondie pour un budget de 20 euros, une somme qu’il est prudent de ne pas dépasser pour un objet qui peut se perdre. Nous avons regardé en particulier à la sécurité et à l’ergonomie de chaque modèle, mais également à la facilité d’entretien et à l’esthétique avec l’aide exceptionnelle  un jury de 5 enfants qui a débattu avant d’exprimer un avis… unanime. Voici un aperçu des test individuels.

Le Laguiole enfant

Premier du lot, le Laguiole enfant de Baladéo. Sur les photos, il en jette en max avec son manche rayé et son look de grand. Cette impression positive se détériore pourtant au fur et à mesure qu’on découvre les détails de ce couteau. Première déception, l’inscription « semi-affûté » au dos de la boîte! Quand on déplie la lame, effectivement, ça ne coupe pratiquement pas, sauf peut-être une portion de fromage frais ou une noix de beurre. C’est un mauvais choix car question sécurité, il y a un réel danger à essayer de couper avec une lame de couteau qui coupe mal! A proscrire si votre enfant veut tailler du bois par exemple. Replions le couteau avant de le confier à notre premier petit testeur de 7 ans. L’opération produit un « clac » caractéristique d’un tranchant qui tape dans le métal du manche à cause d’un mécanisme mal ajusté. L’autocollant « Made in Pakistan » collé au dos de la lame et les finitions approximatives font planer quelques doutes quant aux techniques de production utilisées… sans doute pas des plus précises. Le test dans des mains d’enfants confirme ensuite une série de défauts de conception:

  • Le ressort de rappel est trop dur pour un enfant, qui doit forcer pour ouvrir la lame au risque de la relâcher sur ses doigts.
  • Le manche est trop fin pour une bonne préhension. Il glisse dans la main.
  • La lame n’a pas de système de blocage.

En plus les enfants, qui avaient trouvé le Laguiole très beau sur les photos, apprécient moins le design quand ils l’ont en main («il a l’air vieux ce couteau»). Notre conseil: si votre objectif est d’acheter un couteau pour que votre enfant l’utilise et apprenne à s’en servir, évitez ce Laguiole enfant!

L’Opinel Enfant

L’Opinel Enfant reprend le design de l’Opinel tradition, avec des matériaux naturels qui respirent la qualité et la simplicité. En le prenant en main, on est surpris par la légèreté et la douceur du manche. L’ouverture est facile puisqu’il n’y a pas de ressort sur la lame, du coup aucun risque de se prendre les doigts dans la lame à l’ouverture. Le blocage de la lame est très efficace mais nécessite l’apprentissage de l’utilisation de la virole Opinel. C’est un réflexe que les enfants mettront un certain temps à apprendre! L’avantage de la virole se remarque particulièrement à la fermeture par un enfant: aucun ressort n’exerce de pression sur la lame, donc sécurité maximale pour les doigts. La lame est la plus grande du lot (74mm) avec une émouture droite et un bon tranchant – moins bon que l’Opinel carbone de votre enfance, mais tout à fait suffisant. L’ergonomie du manche est excellente. Le manche arrondi tient parfaitement en main. C’est le modèle que tous les enfants disent avoir le mieux en main! Un vrai bonheur à l’utilisation. Le seul bémol est l’absence de trou à l’arrière du manche pour y installer une lanière. Question entretien, la lame inox restera brillante même après avoir été exposée à l’humidité, par contre le manche en bois demandera quelques précautions. Mais au prix proposé pour ce modèle, que demander de plus?

Le Victorinox MyFirst

Passons maintenant au Victorinox. Malgré la lame à bout arrondi, c’est un vrai couteau suisse de même qualité de fabrication que les grands. Ce n’est pas un jouet! Les plaquettes en plastique sonnent un peu creux mais elles sont solides et leur grain assez rugueux, très agréable à l’oeil,  empêche le couteau de glisser. La prise en mains est correcte. Victorinox a équipé le MyFirst de plusieurs accessoires d’utilité variable.

  • La lame principale de 58mm offre le même (bon) tranchant que les autres couteaux suisses de la marque. Hélas, comme sur les autres Victorinox de cette taille, aucune lame ne possède de blocage, une grosse lacune pour un couteau enfant.
  • La scie à bois possède un profil efficace; elle est un peu étroite mais résistera amplement à la force développée par une main d’enfant.
  • Victorinox a fait le choix étonnant d’installer un décapsuleur. Pas forcément utile pour un jeune enfant. Le décapsuleur fait aussi office de tournevis plat.
  • Enfin, on retrouve les traditionnels cure-dent et pince à épiler.

Un anneau à l’arrière permet d’installer une lanière. En conclusion, le Victorinox est un couteau bien construit qui durera longtemps, mais attention à l’absence de blocage de la lame!

Le Wenger Junior 09

Le Wenger Junior est le couteau le plus cher du groupe, mais il respecte quand même notre budget d’une vingtaine d’euros. C’est également un vrai couteau suisse, un peu plus technique que le Victorinox, et avec un manche probablement plus durable que le bois de l’Opinel. Les plaquettes sont en plastique lisse, qui sonnent « plein » et donnent une impression de solidité renforcée par rapport au Victorinox. Le plastique glisse un peu mais les moulures du manche assurent une bonne préhension et une prise en main agréable. Pour les différentes fonctions, Wenger a comme Victorinox utilisé les mêmes bases d’accessoires que les couteaux « de grands » de la gamme des 85mm:

  • La lame principale de 61mm reçoit le système de blocage de lame Wenger. Enfin un couteau d’enfant avec blocage automatique de la lame! C’est très bien pour la tranquillité d’esprit; il faudra juste veiller à apprendre comment bien refermer la lame sans danger pour les doigts.
  •  La scie à bois est particulièrement efficace, avec une lame plus robuste que celle du Victorinox.
  • Wenger a ajouté une lime à ongle / cure ongles (le jeune garçon qui a posé pour la photo a fait ses ongles après la séance photo, au grand dam de sa maman qui aurait bien aimé qu’il inverse les priorités!)
  • Le Junior 09 possède enfin un tournevis cruciforme, une pince à épiler et un cure-dents.

A noter que si les petits accessoires Wenger ou Victorinox se perdent un jour, vous pourrez facilement acheter des pièces de rechange.

Conclusion

Après avoir essayé les 4 couteaux, il était clair que seuls l’Opinel et le Wenger étaient acceptables pour un jeune enfant du point de vue de la sécurité apportée par le blocage de lame. Ce qui tombe bien, c’est que les enfants se sont naturellement portés vers ces mêmes modèles. L’Opinel, «parce qu’il tient le mieux en main et il est très léger et il est très beau». Le Wenger, «parce qu’il a le bouton pour débloquer la lame et parce que c’est le plus classe». On donnera un léger avantage au Wenger pour le blocage automatique et les fonctions supplémentaires. Mettre le Victorinox et le Laguiole dans la même catégorie des « recalés », c’est un peu vache parce que le premier est à des années lumières du second en termes de qualité et de fonctionnalité. Mais bon, on ne peut pas recommander ce qu’on se refuse à donner à nos enfants… Il y a tellement d’accidents de la main à cause de couteaux! Cela dit, si votre enfant n’utilise son couteau que sous la supervision constante d’un adulte, vous pouvez quand même opter pour le Victorinox.

Les prix

Les photos

5 commentaires

  1. Étrange quand même la lame à bout rond mais la scie pointue et bien affutée !!!
    Connaissant ces outils, la scie me ferait plus peur pour un enfant qu’une lame pointue.

    • En fait non. Un accident avec la scie causera une grosse égratignure ou une série de petites plaies, alors qu’un accident avec une pointe causerait une blessure plus profonde. Reste qu’il faut absolument apprendre à un enfant la façon correcte de positionner ses mains, pour éliminer le risque de blessure sérieuse avec le tranchant.

  2. Étrange quand même la lame à bout rond mais la scie pointue et bien affutée !!!
    Connaissant ces outils, la scie me ferait plus peur pour un enfant qu’une lame pointue.

  3. Article intéressant et utile pour qui se pose la question.
    Il est cependant regrettable que vous ayez choisi un faux Laguiole de fabrication chinoise qui ne représente en aucun cas les véritables couteaux Laguiole de fabrication française qu’ils soient de Laguiole ou de Thiers.
    Mais à 20€ le couteau, cela ne peut être en aucun cas un véritable Laguiole…
    Attention aux amalgames !

  4. article intéressant.
    cependant à partir de quel âge peut on donner ce genre de couteaux avec une lame pointue ?

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*