mercredi , 24 janvier 2018

Victorinox Soldat Vs. Wenger RangerGrip

Ils se ressemblent beaucoup, mais l’image est trompeuse. Le Victorinox Soldat et le Wenger RangerGrip présentent d’énormes différences, malgré des fonctions et un look à priori similaires. Si vous hésitez entre ces deux couteaux suisses, lisez absolument cet article avant d’acheter!

Avec en prime une vidéo de présentation.

Concept général

 La liste des fonctions est similaire, mais l’approche est radicalement différente. D’un côté, Victorinox a privilégié l’aspect compact avec un couteau de 111mm de long et de section maxi 35x18mm, qui se porte plutôt bien en fond de poche.

A l’inverse, Wenger a privilégié l’efficacité, avec des outils de plus grande taille et donc plus efficaces, qui se paient cependant par un encombrement nettement supérieur. Plutôt que des chiffres, la photo ci-dessous résume toute la différence! A gauche, un Wenger RangerGrip qu’on aura bien du mal a porter dans une poche de son pantalon. Par contre, question efficacité…

Test-Victorinox-Soldat-Vs-Wenger-Rangergrip-003

Lame principale

La prise en main du RangerGrip est meilleure, grâce à une section du manche plus importante et à des inserts élastomères mieux disposés. Dans les deux cas la lame principale se déploie facilement à une main. On note plus de jeu latéral pour la lame du Wenger que sur le Victorinox.

Le Victorinox Soldat n’est livrable qu’avec une lame mixte lisse/dentée, avec le profil de dents arrondi typique de Victorinox. Ce n’est pas un profil de lame que nous apprécions particulièrement en lame principale, sauf pour une utilisation de type secours, à cause de sa difficulté de réaffûtage et aussi parce que beaucoup de tâches sont plus faciles à réaliser avec une lame lisse. Le Wenger, lui, est disponible au choix avec lame lisse (RangerGrip 79) ou lame mixte (RangerGrip 179).

La lame du RangerGrip mesure 96mm dont 85mm de tranchant, contre 87mm et 79mm de tranchant pour le Soldat. A l’utilisation, la différence est assez sensible et le Wenger est beaucoup plus efficace.

Les deux couteaux bénéficient d’un blocage de lame du type liner lock. Sur le Wenger, celui-ci s’actionne par un bouton (le logo suisse) pas très commode pour les gauchers. Sur le Victorinox à l’inverse, le fonctionnement à l’envers du liner est plus simple à manipuler pour les gauchers.

Test-Victorinox-Soldat-Vs-Wenger-Rangergrip-004

Le test en vidéo

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces deux modèles, notamment les autres accessoires (scie, tournevis plat et cruciforme, décapsuleur, ouvre-boîtes, etc) vos trouverez les détails dans notre vidéo accessible en cliquant ci-dessous!

La différence la plus notable est celle entre les scies à bois. Nous avons nettement préféré celle du Wenger, à la fois à cause de sa longueur et sa section plus importantes, également à cause de l’angle de travail de la lame plus ergonomique.

Accéder à la vidéo du test

Conclusion

Si vous recherchez l’efficacité des outils, choisissez le Wenger RangerGrip, quitte à acheter un étui pour le porter à la ceinture tous les jours. Si vous recherchez plutôt un EDC assez compact pour être porté tous les jours en fond de poche, prenez le Victorinox Soldat!

Les prix

Les photos

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*