mercredi , 19 septembre 2018

Helle Temagami

L’excellent fabricant de couteaux norvégiens Helle a collaboré avec Les Stroud (alias Survivorman) pour créer le Temagami, un couteau de bushcraft a mi-chemin entre un modèle à soie traversante de Helle et un modèle à plate semelle typique en bushcraft. Résultat: un modèle semi-industriel, fini à la main, équipé d’une lame sandwich et d’un magnifique manche en bouleau.

Présentation

Bien que le Helle Temagami soit fabriqué en série, on se rapproche d’un couteau de coutelier – la qualité de certaines finitions en moins. Nous avons mis en ligne une vidéo de Les Stroud qui présente l’atelier de fabrication de Helle.

Le premier élément qui nous a impressionnés est la beauté du manche en loupe de bouleau. Les motifs sont un régal pour les yeux. Chaque manche est différent, donc si vous achetez en boutique n’hésitez pas à regarder plusieurs modèles pour voir lequel vous plaît le plus. La prise en main est très confortable, et on apprécie le contact avec  les matériaux d’apprêt naturels – huile de lin et cire d’abeille.

Trois rivets maintiennent la lame en place. La semelle de la lame est visible jusqu’à l’arrière du manche, mais elle n’arrive qu’à mi-hauteur. On se situe donc à mi-chemin entre un Helle à soie traversante et un bushcraft à plate semelle. L’épaisseur de 3 millimètres est aussi un compromis entre les 2,5 mm communs des lames nordique set les 4 mm de beaucoup de lames de survie. La forme de la lame est typique des couteaux nordiques, idéale pour le bushcraft.

Le manche mesure 120 mm de longueur, la lame 110 mm pour un poids mesuré de 160 grammes. Helle utilise un acier sandwich possédant une très bonne tenue de tranchant. Le modèle standard est en acier inox, il existe aussi une version CA en acier au carbone. Bonne tenue de coupe assurée dans tous les cas; seul point faible: l’acier de la couche extérieure au dos du manche est trop doux pour produire des étincelles sur un allume-feu magnésium.

Le Temagami est livré avec un étui en cuir bien dimensionné.

Bilan en utilisation

D’habitude, les Helle ont un centre de gravité très en avant. Le Temagami est beaucoup mieux équilibré grâce à la masse de la semelle dans le manche, ce qui signifie moins de fatigue de la main quand on s’en sert longtemps. Le manche manque peut-être un poil d’épaisseur pour les travaux de force, mais ce n’est pas le domaine d’utilisation privilégié du Temagami. Il est plutôt destiné à du bushcraft léger, sans batoning intensif ni levier trop important. 

La garde à l’avant du manche est sécurisante quand on travaille en poussant, par contre elle gêne un peu le pouce dans les travaux de précision en position retournée (voir photo).

Le tranchant d’origine est excellent, et l’émouture scandinave est facile à affûter. Nous avons trouvé les encoches assez inutiles, mais

Conclusion

Nous avons beaucoup aimé le Helle Temagami, qui donne une impression d’être très proche de la nature. Il est bien adapté pour les travaux légers de bushcraft, mais moins conseillé pour la survie ou le bushcraft intensif où un vrai design plate semelle apporte plus de sécurité. Le budget du Temagami est au-dessus de celui d’autres modèles similaires de Helle, donc si vous accordez peu d’importance à l’équilibre du couteau, jetez aussi un coup d’oeil à d’autres modèles similaires comme le Fjellkniven par exemple.

Fiche Technique

Longueur de la lame principale 110 mm
Poids 160 g

Les prix

Les photos

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*