mercredi , 21 novembre 2018

Victorinox RescueTool

C’est un des modèles de Victorinox les plus vendus, mais il n’est pas destiné à l’utilisation quotidienne: le RescueTool est un outil conçu pour les secouristes, notamment pour extraire une personne d’un véhicule. Notre test vous présente les principales fonctions de ce couteau.

Premières impressions

L’étui en nylon du RescueTool annonce la couleur: jaune fluo et rouge, on est dans l’utilitaire, pas dans l’élégance. Le rabat se ferme par velcro et un large passant à l’arrière permet de fixer l’étui sur des ceinturons même très larges.

Le couteau en lui-même reprend la forme de manche classique des Sentinel, Trailmaster et autres Victorinox de la classe des 111mm. Principale différence dans l’apparence: une pointe brise-vitres, et la couleur jaune fluo avec un pigment phosphorescent qui permet de localiser facilement le RescueTool dans l’obscurité.

Côté poids, le RescueTool est un des 111mm les plus lourds avec 170 grammes sur la balance. Le port en étui est donc obligatoire: outre l’épaisseur et le poids, la pointe brise-vitres rendrait le port en fond de poche très inconfortable.

Lames et accessoires en utilisation « secours »

Bien que leur utilisation semble intuitive, il faut prendre le temps de lire la notice ou de regarder les vidéos de démonstration du blog de Victorinox pour bien appréhender l’utilisation des outils du RescueTool.

La pointe brise-vitres s’utilise sur le verre trempé des vitres latérales d’une voiture, mains et bras protégés pour ne pas se blesser, et de préférence après avoir recouvert les vitres de film adhésif pour ne pas projeter d’éclats sur une victime qu’on souhaiterait extraire du véhicule.

Pour une extraction par le pare-brise, la pointe brise-vitres est utilisée pour percer une petite ouverture dans laquelle on introduit une autre lame du RescueTool, la scie à verre feuilleté. Nous ne l’avons pas testée en conditions réelles, mais la vidéo de Victorinox montre une avance d’environ 20cm à chaque tirant.

La pointe et la scie sont  remplaçables et assez faciles à démonter. Pour la pointe il suffit de la retirer à l’aide d’une pince, pour la lame de scie cela demande un certain coup de main mais une fois qu’on l’a effectué une fois, ça devient beaucoup plus facile.

Une autre méthode pour retirer un pare-brise sur un véhicule plus ancien doté de gros joints consiste à découper l’extérieur du joint à l’aide de la lame principale, puis d’utiliser la lame de tournevis plat comme levier pour déboîter le pare-brise de son logement.

La lame est comme sur les Sentinel une lame de type mixte, dotée d’un système de liner-lock de type « gaucher », c’est à dire qu’un droitier devra retourner le manche à l’envers pour pousser le liner et débloquer la lame. La lame se déplie à une main, même avec des gants grâce au trou de pouce bien dimensionné.

Le tournevis plat utilisable comme levier est lui aussi muni d’une platine de blocage de type liner-lock.

Le RescueTool est aussi équipé d’une lame crantée coupe-ceinture, avec une formé recourbée pour glisser la lame le long du corps d’une victime sans l’exposer à la pointe ou au tranchant.

On trouve enfin un tournevis cruciforme, un poinçon, et dans le manche les traditionnels cure-dent et pince à épiler Victorinox, sans oublier un anneau doté d’un petit cordon pratique pour extraire le couteau de son étui avec des gants.

Tout cela est fonctionnel, bien ajusté, et plus efficace que la taille du RescueTool ne laisserait l’imaginer. On regrette juste l’absence d’un crochet coupe-sangle.

Utilisation en EDC (port quotidien)

Le SwissTool a un look assez plaisant et beaucoup d’utilisateurs sont tentés de l’utiliser comme couteau de randonnée ou couteau de tous les jours.

Le manche phosphorescent est bien pratique pour retrouver son couteau dans le noir. La lame principale est agréable à utiliser, et ses serrations régulières sont plus faciles à réaffûter que les profils irréguliers qu’on trouve sur les autres marques de couteaux.

Cependant, on se lasse vite de l’encombrement et du poids des autres outils qu’on utilise jamais sauf situation d’urgence. Pour une utilisation quotidienne, Victorinox propose d’autres combinaisons de lames beaucoup plus utiles et moins lourdes. En plus bien que la prise en mains soit bonne, le manche n’est pas particulièrement confortable lors d’utilisations longues, puisque les doigts appuient sur le dos des lames repliées dans le manche et qu’elles dépassent nettement.

Conclusion

Ne commettez pas l’erreur d’acheter le Victorinox RescueTool pour son look et sa technicité, vous le regretterez sans doute rapidement. Par contre, si vous cherchez un outil de secours à garder en cas de besoin à l’intérieur de votre véhicule, le RescueTool est un bon choix, surtout si vous êtes un professionnel de la route ou un membre des services de sécurité ou de secours. Cet outil pourrait vous rendre infiniment service si vous deviez intervenir un jour sur un accident routier.

 Fiche Technique

Longueur (fermé) 122mm
Longueur de la lame principale 86 mm
Poids 170 g

 Les prix

 Les photos

3 commentaires

  1. Un bon outil de secours.

  2. Secouriste et Infirmier et ancien sapeur pompier, je l’emmène avec moi sur les postes de secours.
    Il est effectivement très bien, fonctionnel, et très très solide (le tournevis plat fait un levier impressionnant).
    J’ai testé le brise vitre sur une vitre latérale et le pare brise d’une épave mais je n’ai pas été convaincu. la vitre était légèrement ouverte, sans doute les vibrations du chocs ont étés absorbées… quant au pare brise idem. je n’ai gagné que d’émousser ma pointe.
    Pour le reste rien à critiquer:
    Ouverture rapide de la lame principale d’une main avec gants médicaux sans les abimer, avec gants en cuir, et sans gant.
    Le coupe ceinture/vetements idem, je le trouve mieux pour couper les vetements des victimes que des ciseaux Gesko. La fluorescence est bonne mais ne pas hésiter à charger en lumière avant d’intervenir dans le noir. Une LED blanche de haute qualité suffit (ma frontale PETZL par exemple). Un produit Victorinox, c’est à dire précis, fonctionnel, fiable, durable.

  3. This article is truly a nice one it assists new net people, who
    are wishing for blogging.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*