mercredi , 24 juillet 2019

Leatherman Squirt P4

Dans la famille Squirt de Leatherman, il y a le S4 avec une solide paire de ciseaux, le P4 équipé d’une pince à bec effilé, le E4 avec pince à dénuder, ainsi que des variantes PS4 et ES4 équipées de petits ciseaux à la place de certaines lames.

Nous avons testé la version P4 pour répondre à une question: est-il possible d’intégrer une pince efficace dans outil de 57mm de long et 57 grammes, soit moitié moins qu’un couteau suisse?

Premières impressions

En déballant le Squirt, on se demande tout de suite si l’on n’est pas en présence d’un jouet tant sa taille est petite ! Mais dès qu’on l’a en main, on est rassuré. Les plaquettes en alu anodisé sont parfaitement alignées. Aucun jeu, même en manipulant le Squirt dans tous les sens. C’est rare ! Surtout dans un segment dominé par des gadgets mal ajustés…

En dépliant la pince, on entend le double claquement des ressorts qui viennent se mettre en position contre leur butée. Leatherman a repris le même mécanisme que l’excellent Micra!

Pince

Déplié, le Squirt mesure 100mm de longueur. Malgré sa petit taille, la pince ouvre sur 25mm à son extrémité. Elle tient vraiment bien en main, et les doigts ne glissent pas sur le manche, même en saisissant des objets assez gros. On peut facilement saisir un écrou de 13 et le serrer/desserrer raisonnablement.

La faible section des branches ne destine bien évidemment pas le Squirt à des travaux herculéens. En particulier, la pince coupante n’est utilisable que sur de faibles sections, sous peine de voir les branches s’écarter sans couper. Vous n’aurez toutefois aucun mal à couper du fil électrique de section 2.5mm2.

Le rappel par ressort fonctionne parfaitement et rend l’utilisation de la pince vraiment agréable.

Autres fonctions

On accède à tous les autres outils en position repliée.

La lame de 41mm de long de type drop point a une émouture plate et un tranchant d’environ 37mm de long. Sa faible épaisseur de 1,3mm lui confère un excellent tranchant… mais une solidité assez relative. Elle est maintenue ouverte par un cran forcé, et on ne peut que regretter l’absence de blocage de lame. Attention à ne pas replier la lame sur ses doigts en frottant la lame sur du tissu pour la nettoyer!

Le Squirt possède aussi 3 lames de tournevis: un micro-tournevis plat d’environ 1mm de large, une lame plate triangulaire pour vis cruciforme, et un tournevis plat d’environ 5mm de large. Les trois fonctionnent remarquablement bien, avec une bonne prise en mains.

Un décapsuleur est intégré à la grande lame de tournevis. Sa faible taille oblige à s’y reprendre à plusieurs fois avant d’ouvrir une bouteille; c’est utile pour se dépanner occasionnellement, mais ne comptez pas sur lui pour décapsuler les bières lors du prochain barbecue entre collègues!

Une lime à 2 faces métal/bois (35mm utiles) et un poinçon complètent l’équipement du Squirt P4. Ces deux outils font plutôt de la figuration et on se demande pourquoi Leatherman les a choisis? Pas facile de travailler avec. Ils sont remplacés sur le S4 par une lime à ongles et une pince à épiler, beaucoup plus utiles… quand on a une paire de ciseaux. La lime pourra quand même se rendre utile pour de petits travaux du type affûtage d’un hameçon.

Conclusion

Le Squirt P4 possède une pince étonnamment efficace pour sa taille. Il saura se rendre utile autour de la maison, à la pêche, et partout où sa petite taille permettra de l’emmener. C’est un outil de qualité, qui souffre juste de la présence d’un poinçon vraiment inutile, surtout sans blocage. Notre conseil: optez plutôt pour la version PS4, bien plus utile avec ses ciseaux.

Fiche Technique

Longueur (fermé) 57 mm
Longueur de la lame principale 41 mm
Poids 55 g

Les prix

Les photos

Un commentaire

Répondre à Anonyme Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*