mardi , 16 octobre 2018

Gerber MP-800 Legend

Le MP-800 Legend est l’outil le plus imposant de la gamme des pinces multifonctions Gerber. Contrairement à ses petits frères MP-400 et MP-600, il abandonne le concept d’ouverture coulissante à une main et adopte une structure plus massive en fonte d’aluminium.

Concurrent direct des modèles lourds de Leatherman et de Victorinox du type SuperTool et SwissTool, le Gerber MP-800 offre une liste de fonctions intéressantes telles des inserts de pince coupante en carbure ou des lames de scie remplaçables. Quelle est la performance en utilisation réelle?

Premières impressions

Lorsqu’on extrait le MP-800 de son étui, on remarque immédiatement la finition moyenne des poignées: certains ajustements sont très approximatifs, la fonte d’alu présente quelques bavures sur les plans de joint, il a des traces de graisse et de calamine dans les reliefs… Pas top pour une pince multifonction censée représenter le haut de gamme de chez Gerber!

Le décalage des deux branches est facilement identifiable sur les photos du MP-800 posé à plat.

On est également surpris par le poids (250g), alors que l’utilisation de fonte d’aluminium aurait laissé présager un modèle plus léger.

Pince

La pince se déplie de façon conventionnelle, à deux mains. Pour faciliter son utilisation, Gerber a prévu des inserts en élastomère sur les côtés du manche ainsi qu’un ressort de rappel. Le ressort est pratique, par contre nous n’avons pas trouvé que les inserts en élastomère apportaient un plus. Situés sur les côtés, ils ne servent pas à grand-chose et on peut s’interroger sur leur résistance à long terme.

La prise en main est plutôt moyenne. L’arrière du manche appuie dans la paume de la main, et le manque d’arrondi se fait sentir quand on pousse dessus. De plus, les branches de la pince ont du jeu latéral et la sensation est assez inconfortable. L’utilisation est plus agréable avec des gants de travail qui « gomment » une grande partie des défauts.

Le bec comporte 4 zones de travail: coupe-câble, pince coupante, arrondi de pince traditionnelle, et pointe effilée. Les deux premières zones sont situées sur des plaquettes remplaçables en carbure à trois positions, ce qui est un réel avantage puisqu’il suffit de pivoter les plaquettes pour retrouver un tranchant neuf si on les a abîmées. Les plaquettes sont utilisables sur 3 faces après quoi il faut les remplacer. Le démontage se fait grâce à une clé Torx standard (fournie).

Bien que l’ouverture maximale du bec soit réduite par rapport aux Leatherman, on peut saisir une tête hexagonale de diamètre 17 et la resserrer sans difficulté particulière.

Lame principale

On accède à l’ensemble des lames avec la pince en position refermée. Toutes bénéficient d’un système de blocage en position ouverte, qu’on libère en tirant une glissière des deux côtés du manche. Nous avons trouvé la manipulation de ces glissières assez difficile, sauf avec des gants.

La lame principale mesure 72mm de long pour une épaisseur de 2,4mm. Les 62mm de tranchant sont divisés entre une zone lisse et une zone dentée, un concept que nous n’apprécions pas pour une lame d’utilisation quotidienne à cause de son affûtage difficile. Ce type de lame est plutôt destiné à une utilisation occasionnelle ou d’urgence!

La lame peut être déployée d’une main (par un droitier) grâce à un ergot logé dans une encoche sur le manche. C’est assez efficace, mais on apprécie moyennement la finition grossière du rivet qui fixe cet ergot au dos de la lame. Regardez plutôt les photos!

La lame est en acier 420HC, le même type d’inox que Leatherman utilise.

Autres accessoires

Le MP-800 est équipée d’une paire de ciseaux renforcée, qu’on peut déployer d’une seule main à l’aide du même type d’ergot que la lame principale (et avec le même type de finition…). Les branches sont solidement construites, mais nous les avons trouvées un peu courtes. De plus, dès qu’on exerce un peu de force pour couper, il faut faire attention à bien rester dans l’axe pour éviter la collision avec le tournevis juste à côté, qui empêche de fermer complètement les ciseaux.

Les autres lames se déploient en saisissant une encoche avec l’ongle. Elles comportent:

  • Une lime à double face métaux/bois. La lime à métaux fonctionne bien, par contre la face bois manque un peu d’accroche
  • Un combiné décapsuleur/tournevis plat moyen.
  • Un tournevis plat large
  • Un tournevis plat étroit
  • Un tournevis cruciforme Phillips #2, à l’accès pas évident.
  • Un adaptateur pour lame de scie sauteuse. Le MP-800 est livré avec une lame universelle Remgrit (au carbure de tungstène) utilisable sur matériaux durs (pas sur du bois). On peut la remplacer par d’autres type de lames de scie sauteuse standard.

On peut enfin signaler que le MP-800 est livré avec un étui en nylon très simple. La couture du passant de ceinture est assez fragile.

Conclusion

Au bout du compte, nous avons été assez déçus par le Gerber MP-800. Les caractéristiques techniques et la liste des fonctions sont assez alléchantes, mais le MP-800 pèche par une qualité des finitions plutôt médiocre et par quelques détails mal conçus en utilisation quotidienne.

Il reste quand même un choix intéressant pour certains utilisateurs qui veulent une « bête de somme » appelée à cisailler et scier régulièrement, et qui travaillent avec des gants. C’est en effet le seul modèle qui propose à la fois les inserts de coupe et des lames de scie jetables.

Fiche Technique

Longueur (fermé) 110 mm
Longueur de la lame principale 72 mm
Poids 250 g

Les prix

Les photos

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*