lundi , 25 juin 2018

Leatherman Wingman

Lancé en 2011 pour contrer la concurrence Asiatique bon marché, le Leatherman Wingman donne accès pour une trentaine d’euros à un authentique Leatherman, couvert par l’excellente garantie de la marque. Une recette assurément gagnante, mais qui a quand même nécessité quelques compromis sur le design. Voici notre avis après quelques semaines d’utilisation.

Concept général

Le Wingman appartient à a été lancé en même temps que le Sidekick, qui possède une sélection de fonctions légèrement différente – principalement une scie à la place de la paire de ciseaux, et une petite lame dentée à la place du crochet coupant. Le Wingman est donc plutôt destiné à une utilisation en milieu urbain et le Sidekick à un usage de type randonnée.

A la première prise en mains, le Wingman donne à la fois l’impression d’être à la fois assez lourd (191 grammes) et bien construit, avec des finitions propres et une esthétique moderne. Il est livré sans étui mais avec un robuste clip de ceinture; une solution qui a tendance à « griffer » le cuir des ceintures de pantalon mais qui fonctionne assez correctement.

Deux lames sont accessibles directement sans déplier la pince: une lame au tranchant mixte et une paire de ciseaux, tous deux verrouillables par liner lock.

La lame lisse en acier 420HC mesure 66mm, plus court que sur la plupart des grands modèles Leatherman. C’est un peu dommage car l’espace disponible aurait tout à fait permis de rallonger cette lame de 8 millimètres pour atteindre le même longueur que le reste de la gamme. Contrainte marketing? Mystère.  Cela dit, la longueur de la lame ne nous a pas vraiment dérangés en utilisation courante.

Comme la plupart des lames mixtes, cette lame est difficile à affûter et n’est donc pas destinée à une utilisation fréquente;

La paire de ciseaux est de bonne qualité. Il faut les déployer puis les actionner pour mettre en place le ressort, mais une fois que c’est fait ils sont agréables à utiliser et coupent bien.

Pince

La pince se nécessite un peu d’efforts pour se déplier. Une fois dépliée, un ressort de rappel maintient la pince en position ouverte ce qui simplifie l’utilisation à une main. La prise en mains est assez bonne pour peu qu’on tienne la pince dans le bon sens (une seule des deux branches à un bout arrondi).

La pince possède trois zones classiques: bout effilé, zone de serrage, et zone de coupe. Rien à redire sur les deux premières, par contre la zone de coupe est différente du reste de la gamme Leatherman: plutôt que de travailler par cisaillement elle fonctionne en tenaille, comme sur les modèles Gerber. C’est assez peu efficace; sur notre modèle nous avons constaté un écart de 2/10mm entre les deux branches de la tenaille à cause de la forme du bec.

La pince possède une quatrième zone « dénude-fil » qui fonctionne uniquement sur certains diamètres (conducteur de 1.5mm² à 2.5mm² environ).

Autres fonctions

Les autres fonctions sont accessibles avec la pince en position ouverte et ne bénéficient pas de blocage de sécurité.

Sur la branche côté clip, on trouve:

  • un ouvre-boîtes / décapsuleur bien conçu bien que le point de pivot est un petit peu léger (mais c’est garanti, donc…). Une entaille en V fait office de dénude-fil.
  • Un combiné lime à métaux / règle en centimètre et en pouces. Il relève plus du gadget qu’autre chose: non seulement les graduations couvrent moins de 3 centimètres, mais le relief de la lime n’est pas efficace.
  • Une petite lame en forme de crochet très efficace pour ouvrir des cartons sans couper trop profond. Nous avons beaucoup utilisé et apprécié cet accessoire.
  • Un anneau

Sur l’autre branche on trouve:

  • Un tournevis plat de 6mm
  • Un tournevis cruciforme au format 2 1/2 c’est à dire presque plat.

Malgré l’absence de blocage, ces deux lames ont un maintien par ressort très ferme ce qui les rend assez sûres d’utilisation. L’ergonomie reste moyenne puisque le dos de la scie a tendance à blesser la paume quand on pivote la main à chaque demi tour de vis.

Conclusion

Le Wingman est solidement bâti et nous a franchement étonnés par sa qualité de fabrication pour un budget aussi réduit. On peut l’acheter sans crainte, c’est du solide et c’est garanti.

D’un autre côté, il faut être conscient que l’ergonomie et l’efficacité du Wingman sont nettement inférieures aux autres modèles de grande taille de Leatherman.

Fiche Technique

Longueur (fermé) 98 mm
Longueur de la lame principale 66 mm
Poids 191 g

Les prix

Les photos

5 commentaires

  1. Bonjour,
    je suis sapeur pompier et je recherche une pince multifonctions capable de m’accompagner au quotidien aussi bien en inter qu’en période de « relâche » (astreinte en caserne).

    j’hésite entre plusieurs modèle de chez leatherman dont celui-là.

    Est ce que vous auriez un conseil, des pistes, voir peut être des retour de collègue sur un modèle qui sortirait du lot ?

    Merci d’avance 😉

    Et au passage, merci pour vos descriptifs et comparatif du site qui sont vraiment très précis, très bien fait.
    On y retrouve vraiment des info pratique et utile.
    Pas de fioriture ou de propagande commercial. ça devient rare sur des site de comparatif. Bon boulot et bonne continuation.

    • Merci pour votre commentaire!

      Le Wingman est sun peu léger pour une utilisation en intervention. Je vous conseillerais plutôt le Surge, plus lourd mais plus solide avec des outils de plus grande taille.

  2. ces photos sont superbement signé ,courage et bon continuation

  3. ces photos sont superbement signé ,courage et bon continuation

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*